She’s great Bénin : les participants édifiés sur l’agriculture, la robotique et la santé corporelle

Le camp national She’s Great qui réunit une soixantaine de participants à Parakou suit son déroulement. Au troisième jour de son déroulement, les participants ont reçu des formations en agriculture, en robotique et sur la santé corporelle.

Le camp national She’s Great qui réunit une soixantaine de participants à Parakou suit son déroulement. Au troisième jour de son déroulement, les participants ont reçu des formations en agriculture, en robotique et sur la santé corporelle.

Cette troisième journée de formation dans le cadre du camp she’s great a été particulièrement riche et diversifiée en formations. Les participants au camp national du projet she’s great ont en premier lieu eu droit à une formation en agriculture. La première phase de cette communication animée par Dr. GBAGUIDI et son Assistant Romélie VIGNINOU, tous deux agroéconomistes en fonction à l’Institut International d’Agriculture Tropicale (IITA) de Calavi, a permis aux jeunes élèves d’avoir une idée sur les activités que mène l‘institut, la réalisation de pépinière, les étapes allant de la semence aux repiquages, la préparation de composte ainsi que la gestion des bio-agresseurs de plantes de même que les méthodes de gestion des ravageurs.

Dans l’après-midi, les participants sous le coaching de Rachelle ORUMOR et des membres de son équipe, ont été emmenés pour la deuxième fois depuis le démarrage du camp, au cœur de la robotique. De façon pratique, ils ont été entrainés à l’identification des pièces du robot Mbolt Ranger. Puisque l’objectif du projet est de développer chez les participants le goût aux domaines des Sciences, Technologies, Ingénierie, Arts et Mathématiques (STEAM), les jeunes ont également eu droit à une formation dans le domaine de la santé. Animée par docteur Odry AGBESSY seule femme chirurgienne plasticienne au Bénin, cette formation a porté sur l’hygiène corporelle et a permis aux participants de savoir comment prendre soins de leur hygiène intime, corporelle et buccale. La troisième journée a été alors très enrichissante et aura permis aux participants de se rapprocher davantage des filières des STEAM, un vœu cher à l’institution américaine Irex qui conduit le programme She’s Great en s’appuyant sur le Benin Yali Alumni Association.

Walid AGRO

Leave A Comment