Du 13 au 14 octobre 2017, Lagos a accueilli le troisième forum annuel de l’entrepreneuriat de la Fondation Tony Elumelu. Ce forum qui a accueilli plus de 1 300 participants de 54 pays africains, a connu la participation effective des béninois dont quatre alumni Yali de la Benin Yali Alumni Association. Le TEF 2017, rassemblement le plus diversifié et le plus inclusif des entrepreneurs africains sur le continent, continué sa forte tradition de présenter l’innovation dans tous les secteurs, y compris l’agriculture, la technologie, la santé, la mode etc.

Des alumni Yali présents au TEF 2017

Lancé en 2015 le TEF, Forum Elumelu de l’entrepreneuriat est la plus importante organisation philanthropique d’Afrique dédiée au soutien à l’entrepreneuriat. Il est né de l’engagement de la Fondation à investir au cours d’une décennie 100 millions de dollars pour identifier, former, encadrer et financer 10 000 entrepreneurs africains, dans le cadre du programme TEF entrepreneurship. Son fondateur Tony O. Elumelu,  philanthrope président de la United Bank for Africa, a exprimé sa conviction qu’un secteur privé dynamique dirigé par l’Afrique est la clé pour développer l’économie et la potentiel sociale.

Pour cette troisième édition du forum, de jeunes entrepreneurs béninois ont pris part dont quatre alumni de l’Association des anciens boursiers du programme Yali au Bénin.

Parmi les alumni se trouvent Augustino Agbemavo, Gaius Zounon, Natasha Agbahoungba et Aristide Didier Chabi.

TEF 2017: rassemblement le plus diversifié et le plus inclusif des entrepreneurs africains sur le continent

Le TEF 2017 qui s’est tenu sur deux jours comprenait des panels en plénières et des masterclasses. L’événement a fourni aux participants une plateforme de réseautage entre eux, avec des chefs d’entreprises et des investisseurs.

L’événement de deux jours, qui comprenait des panels en plénières et des masterclasses, a fourni aux entrepreneurs de Tony Elumelu une plate-forme pour établir des liens entre eux mais également établir des liens avec des chefs d’entreprise, des décideurs et des investisseurs.

Le développement de l’Afrique, qui doit être dirigé par le secteur privé et axé sur l’esprit d’entreprise, aura pour fondement de jeunes innovateurs africains et leurs idées transformatrices. Ainsi, ils créeront les millions d’emplois dont l’Afrique a besoin.

Tony Elumelu

Les différents modules de la formation  ont édifié les participants sur les étapes nécessaires au lancement réussi d’une entreprise.

Leave A Comment